AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 En terres familliéres

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyDim 25 Juin 2006 - 16:22

Suladan revenait de son expedition en Gondor.Une mine fatigué sur son visage ,il regardait les habitants avec dedains sur sa monture.
Il n'avait pas eu tout ce qu'il voulait et ça l'insuportait.

Une fois arrivé à sa demeure,c'est à dire à un somptueux palais construit par son pére sur un Oasis.

Il se debarassa de sa cape de voyage et de ses voiles.
Des habitants s'inclinerent pour le saluer et il leur repondit par un signe de tete avant de descendre de son cheval.
Ses compagnons le suivirent à l'interieur de sa demeure remplie de tous les bienfaits de cette terre si chére à leur yeux.
Les senteurs exotiques chatouillaient leurs sens et sans un mot ,ils se laisserent tomber dans des coussins mouelleux.
La mine encore sombre Suladan, prit une coupe que lui tendit une servante,il repensait encore à Cerralia,pour qui se prenanait elle vraiment?!
La prochaine fois ,il ne sera pas aussi indulgent apres tout il est Suladan,l'heritier du seigneur serpent,l'ennemi du Gondor,celui qui federera le Harad contre ses batars de Gondorins au sang mélé .
(je l'avais bien dis des tendances mégalo^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyMer 20 Déc 2006 - 22:52

Zaïna, juchée sur son fier cheval gondorien avait chevauché longtemps avant d'arriver à l'endroit où elle voulait se rendre: le palais.. En effet alors qu'elle s'apprétait à continuer ses excursions en Gondor, elle apprit qu'un palais existait dans le Proche-Harad et n'avait pas hésité à faire demi-tour pour y retourner afin de voir ce palais de ses propres yeux.

De nature curieuse, elle a tendance à vouloir tout tout de suite et se demandait quel genre de Seigneur vivait ici. Les gens la regardèrent bizarrement, ne faisant pas partie du palais et certains semblèrent s'eclipse pour mettre au courant le Seigneur de son arrivée...

Elle observa le palais longtemps, sur son cheval, ses yeux noirs brillants de curiosité, ses cheveux attachés à l'arrière et le visage concentré sur son observation, de telle sorte qu'on pourrait croire qu'elle s'apprétait à attaquer la palais, armée tel qu'elle l'était...

*Je me demande comment est ce seigneur...*

Elle ignorait totalement le regard des gardes qui la regardaient avec envie, ne cachant leur désir pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyMer 20 Déc 2006 - 23:14

Suladan depuis son dernier voyage s'etait remis.Ses cheveux foncés tombés devant ses yeux azurs qui lisaient des cartes quand un serviteur arriva pour le prévenir qu'une étrangère arrivait seule..

Les sourcils froncés Suladan donna l'ordre qu'on la laissa passer .

A peine s'ecarta t il de la table que des serviteurs rangèrent ses affaires.
Un autre s'approcha pour lui donner un fruit et un haut de tunique à se mettre dessus.

"Qu'on verifie qu'elle ne vole rien..je commence à avoir l'habitude de ses beautés effarouchés."

Suladan se rendit jusqu'a une cour intérieure ou une fontaine humidifiait 'air ambiant ignorant les regards langoureux de nombreuses courtisanes amenées par leur père dans l'espoir qu'il se liera à l'une d'entre elle..espoir peine perdu...bien entendu...Se passant une main dans ses cheveux il arriva donc jusqu'a la grande salle de l'entrée ou des compagnons à lui l'attendaient afin de recevoir leurs ordres..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyJeu 21 Déc 2006 - 23:00

Le regard se promenant toujours sur le palais avec curiosité, Zaïna ne remarqua qu'au bout d'un moment que quelqu'un venait vers elle. En effet un home qui devait être un garde du palais marchait nonchalamment en sa direction, la main sur son sabre...

La jeune femme le regarda en fronçant les sourcils s'attendant à un éventuel conflit mais, le voyant s'incliner légèrement, elle fut surprise de l'entendre lui dire:

"Notre Seigneur vous fait savoir que vous êtes autorisée à entrer en sa demeure... Sii vous voulez bien me suivre..."

Il indiqua la porte d'entrée puis commença à marcher, Zaïna le suivant à cheval. Elle se retrouva bientôt devant les portes de la salle d'entrée du palais. On la convia à descendre de cheval et à la confier aux soins des serviteurs du palais. Celle-ci laissa faire et regarda un moment son grand cheval gris s'éloigner, sachant qu'il saurait s'enfuire avec intelligence s'il fallait qu'elle s'en aille précipitamment... En effet elle était plutôt du genre à s'attirer la foudre de ceux qui ne supportaient pas son caractère bien trempé...

Une fois les portes passées, suivant toujours un serviteur , elle fut surprise en voyant celui-ci s'incliner devant un homme se trouvant non loin de là en train de parler avec plusieurs autres hommes. La jeune femme les regarda avec curiosité, se disant alors que l'un d'entre eux devait être le Seigneur en question...

Quelques courtisanes lui jettèrent des regards mauvais, sentant que celle-ci possédait un charme métisse qu'elles n'auraient jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyJeu 21 Déc 2006 - 23:14

Suladan etait en grande discussion quand un serviteur lui murmura à l'oreille que la jeune femme qui rodait aux alentours du palais etait arrivée.Aussitot le regard de Suladan se dirigea pour observer la nouvelle arrivée.

Les commandants qui etaient presents voyant que l'attention de Suladan était ailleurs tournairent la tete pour voir ce qui pouvait sortir le jeune prince de ses plans.

Apres quelques secondes d'observation Suladan s'aperçut que la jeune fille bien que d'origines haradrims etaient comme lui métisse.D'un geste de la main il fit savoir à ses compagnons qu'il pouvaient disposer mais la majotité resta par curiosité afin de savoir qui etait cette jeune fille.

Suladan fit quelques pas dans sa direction et d'une voix neutre lui demanda:

"Puis je savoir qui se trouve devant moi et les raisons de cette visite?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyJeu 28 Déc 2006 - 16:50

Zaïna se laissa dévisager par le Prince et ses conseillers sans une once de peur ou de gène, ayant l'habitude de ce genre de choses. Et, de plus, elle comprenait parfaitement qu'on puisse se demander quelles étaient ses intentions, armée comme elle était. En effet, elle avai son grand arc dans le dos et une épée à son côté gauche sur le pommeau duquel se trouvait la main de la jeune femme...

Elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'ils n'étaient pas si différents, elle et le Prince, mais n'arrivait pas à comprendre pourquoi. Cependant elle savait parfaitement qu'elle finirait par le savoir.

Le voyant s'avancer vers elle, elle le regarda dans les yeux, sans que ce ne soit ni injurieux, ni insolent. Elle voulait juste montrer que la personne en face d'elle , ne lui fait pas peur.Un mince sourire apparut sur son visage alors qu'elle répondait à sa question:

"Je suis Zaïna, fille de Balian et de , et je viens d'ici ou là... Pour ce qui est des raisons qui me poussent à venir à vous, elles sont en réalité très futiles... Croyez-le ou non mais c'est par curiosité que j'ai chevauché jusqu'ici, je voulais voir de mes propres yeux ce Palais...et le Prince qui y habite."

Elle croisa ses bras et attendit patiemment la réaction du Prince en question, ses yeux brillants de beauté et d'une force cachée. Bien que son charme attirait plus d'un homme, ceux qui étaient plus expérimentés savaient qu'elle était en réalité très dangereuse et qu'elle serait prète à mourir pour garder son honneur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyLun 15 Jan 2007 - 19:19

[Excuse moi pour le retard,j'avais un peu beaucoup de choses à faire.]

L'ecoutant sans lacher un mot Suladan jaugea du regard...Une chose qu'on lui avait apprise très tot..celle de voir si l'on peut se fier à une personne et même voir si on peut en faire un allier...cette fois ci ,son avis etait partagé.Le physique de la jeune fille tendait à faire tourner les choses du bon coté mais il y avait longtemps qu'il avait apprit à exercer son esprit à être méfiant...Il fallait bien plus qu'un joli minois et une silhouette divine pour avoir sa confiance.

Il passa ses mains derrière son dos et tout en marchant doucement autour d'elle ,il lui répondit d'une voix posée et sur.

"Je ne savais que la curiosité pouvait pousser aussi loin les gens surtout dans le désert...Maintenant vous m'avez en fasse moi...Suladan.."

Apres avoir fait un tour complet ,il s'arreta en fasse d'elle faisant un pas dans sa direction comme on apprivoise un serpent....on le charme tout en restant vigilent…on ne sait jamais quand il peut attaquer.

"Maintenant que votre curiosité est étanchée…qu’allez vous faire ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyVen 19 Jan 2007 - 22:21

[Lol, c'est pas grave, je comprends tout à fait!^^]

Restant impassible, la jeune Zaïna se laissa tranquillement observer, n'étant pas du genre à être outrée par un regard mal placé... Au contraire, elle appréciait plutôt, car cela prouvait qu'elle suscitait au moins un infime intérêt chez son interlocuteur, ce qui était intéressant pour commencer une bonne relation. Du moins, selon elle. Cette façon qu'il avait de tourner autour d'elle lui rappelait celle du faucon tournant au dessus d'une proie. Cependant, comme il avait du s'en douter, elle n'était pas du genre à se laisser et ne craignait pas les combats... Au contraire, cela l'enchantait même!

Elle sourit lorsqu'il lui fit part de son étonnement quant à la curiosité qui avait pu l'amener à venir ici. Il ne la connaissait pas, c'était sur. Car Zaïna était du genre à ne jamais être satisfaite de ce qu'on lui apprend de part sa curiosité exacerbée. Elle ne répondit rien et attendit patiemment qu'il vienne enfin se mettre en face d'elle pour lui poser la question qui semblait le titiller intérieurement. Ce qu'elle allait faire? Elle n'en savait rien elle-même mais elle finirait pas trouver...

Feintant une réflexion, elle leva les yeux au ciel, rencontrant du regard un oiseau de proie tournoyant autour du Palais. Elle sourit et répondit, sur un ton qui ne se voulait pas insolent mais qui en revanche était totalement franc:

"Sachez que ma curiosité est sans limite... Mais je vous dirais simplement qu'il me plairait de voir l'intérieur du Palais et peut-être même comment fonctionne un bâtiment aussi grand avec autant de dépendances et de personnels... Bref vous avez surement compris que je désire m'inviter chez vous. Avec votre permission bien entendu! Je ne saurais m'imposer!"

Un sourire presque ironique sur le visage, la jeune femme se rendit compte que certains des conseillers la regardaient bizarrement... Surement avait-elle était trop franche ou encore trop ambitieuse? Mais elle n'y pouvait rien. C'est dans sa nature et elle ne saurait la contrer. De toute manière, elle s'était préparé à toute éentualité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyDim 21 Jan 2007 - 19:34

Apres la réponse de la jeune fille un blanc s'installa. On pouvait entendre l'eau de la fontaine ruisselée sur les nombreuses dalles du palais et les bruits de pas des serviteurs s’affairant dans le couloir voisin. Il était clair que les proches du prince ne semblaient pas apprécier cette demande et si l’occasion leur était donné de prendre la décision sans aucun doute l’auraient jeté dehors .
Le silence fut brisé par le rire de Suladan. Quelle drôle de créature qui se trouvait en face de lui.Ben voyons s’imposer….elle semblait bien sure d’elle-même dans un endroit qui pouvait se trouver hostile. Suladan était certains que quelques uns de ses compagnons pensaientt déjà à la soumettre en esclave .Mais même s’il etait orgueilleux ,il n’etait pas un esclavagiste de femmes..les hommes qui se sentent obligés de soumettre la femme sont ceux qui se sentent impuissant et qui ne sont que des incapables faibles…ce qui n’est pas le cas de Suladan biensur… Cool Ils ne méritent donc pas d’approcher une femme c’est comme les purs sang.. Mr.Red ^^Si on ne sait pas le monter et créer un lien alors autant rester dans sa médiocrité.

" Je vois que vous allez au choses directement. Vous comprenez que si vous voulez visiter ce palais sans le faire avec des gardes à vos trousses,il faut que j’ai confiance hors pour le moment ce n’est pas le cas… "

Suladan prit alors un air réfléchis, croisant ses bras musclés sur son torse,il pencha la tete sur le coté un sourire ironique naissant sur son visage.

" Il y a cependant de la place parmi mes courtisanes. " répondit il pour la provoquer.

Il se doutait bien que cette jeune femme était seule maître d’elle-même pour errer dans ce pays sauvage seule. Et sans attendre de réponses,il se tourna montant quelques marches qui donnaient sur la superficie la plus grande du palais pour y prendre sa ceinture faite d’une boucle en or usé par l’utilisation lui donnant un coté foncé comme les sables de ce pays.Et surtout qui portait sa dague. S’installant dans de confortables coussins. Il cria.

" Laissez nous seuls ! "

Suladan savait ce qu’il faisait.Il prit alors une coupe posée un peu plus loin et alors que la dernière personne présente s’en allait il reporta son attention sur Zaïna.

" Alors jeune Zaïna pourquoi devrais je avoir confiance en vous et pourquoi devrais je vous offrir mon hospitalité. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyDim 21 Jan 2007 - 21:44

Zaïna garda son sourire mi-ironique derant le blanc qui s'installa, trouvant cela très drôle bien qu'elle s'empêchait de rire pour ne pas vexer encore plus les hommes devant elle. On entendait tous les bruits du Palais comme si on était en pleine nuit, ce qui rendait la situation plutôt comique, surtout lorsqu'on voyait la tête des conseillers du Prince.^^ Ce qu'elle voulait, c'était voir la réaction du Prince... Les autres ne l'intéressaient pas et n'étaient rien à ses yeux. Elle savait bien qu'ils n'attendaient qu'un signe de leur Seigneur pour pouvoir la mettre dehors ou encore pour pouvoir disposer d'elle. Cependant elle gardait confiance, pressentant que le Prince n'était pas stupide au point d'essayer de la soummettre à l'esclavage.

Lorsque le jeune homme se mit à rire, Zaïna fut quelque peu soulagée mais n'en parut nullement, souriant juste un peu plus, ayant envie de faire la même chose que lui... Elle garda le regard sur lui alors qu'il lui disait qu'il n'avait pas confiance en elle, du moins pour l'instant... Elle comprenait cette réaction et s'apprétait à y répondre lorsqu'il reprit la parole une minute plus tard...

La façon ironique dont il proposa de faire d'elle une courtisane afin de visiter le Palais fit enragé silencieusement la jeune femme, qui, et il l'avait surement compris, ne se soumettrait jamais comme ces femmes... Elle se renfrogna un moment avant de reprendre de l'assurance et de sourire à nouveau.

"Il faudrait déjà qu'on me tue pour que ça arrive!"

Alors qu'il demandait qu'ils soient seuls et qu'il s'installait dans des coussins moelleux avec la dague sur le côté, Zaïna réfléchissait à ce qu'elle allait dire pour qu'il comprenne qu'elle n'en voulait pas à son Palais et à lui-même.

Ecoutant sa question, Zaïna répondit, essayant d'être la plus sincère et franche possible:

"Que vous me croiyez ou non, je ne suis pas venue en ennemie ici et je n'ai nulle intention de semer la discorde dans ce Palais. Je suis plutôt solitaire et j'aime aller sur les routes mais de temps en temps il me plait de me poser quelque part quelque temps... Il se trouve que j'ai trouvé votre Palais à mon gout..."

Elle le regarda fixement, et, reprenant son sérieux, enlevant tout sourire:

"Et puis j'ai comme l'impression que l'on pourrait s'entendre sur certaines choses... Je n'aime pas particulièrement le Gondor et ses hommes bien que, et je serais franche, mon sang soit à moitié gondorien... Je connais beaucoup sur leurs armées ou sur le fonctionnement de bien de leurs administrations, peut-être pourrais-je vous être utile en ce sens... Sinon je ne pense pas être moins intelligente que l'un de vos conseillers, je dirais même que je le serais plus que certains. Cest à vous de juger mais je pense pouvoir être une alliée de taille lors d'un combat."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyDim 21 Jan 2007 - 22:25

Plus que toutes senteurs exotiques que l'on pouvait trouver dans ce pays d'Harad aucun n'avait su attirer les sens de Suladan comme venait de le faire la jeune femme.
Elle avait visé plus que juste et Il ne montra rien.
Elle devenait de plus interessante cette sauvageonne qui finalement etait loin d'en etre une.

Se redressant dans son confort,Le jeune prince lui fit signe de s'installer à son aise,elle venait d'avoir son attention .

Lui tendant un gobelet ,sans aucun doute une infusion à base de plante de la région.Il lui montrait qu'il la prenait pour une égale pour parlementer.

"Je suis désolé d'apprendre votre métissage plus que..." Suladan s'appretait à dire batard..c'est vrai que la jeune fille n'avait pas eu de chance.
"contradictoire...mais si cela peut vous rassurer cela ne semble pas vous avoir fait prejudice.."

Le jeune homme but une gorgée avant de rajouter.

"Je suis moi meme melangé mais pas à un niveau aussi..enfin vous comprenez..."

D'un signe de main il montra qu'il ne desirait ne pas en dire plus.

"Donc je vous en pris jeune Zaina parlez moi un peu plus."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyMar 23 Jan 2007 - 20:07

La jeune femme regardait avec sérieux le Prince attendant sa raction qu'il mit un certain temps à faire voir, agrdant un visage impassible, tel qu'elle aussi elle sait si bien le faire. Et pourtant au même moment plusieurs sentiments contradictoires montaient en elle: peur, respect, fierté...attirance? Elle ne savait pas trop mais ce qui était sur c'est qu'il ne la laissait pas indifférente. Cependant elle ne dit rien et attendit.

Lorsqu'il l'invita à venir s'assoir auprès de lui et qu'il lui tendit un gobelet d'une sorte de breuvage aux plantes qu'elle connaissait, Zaïna sut alors qu'il venait de se rendre compte qu'elle était plus intéressante à écouter, donc qu'elle méritait son attention. Elle sourit et s'assit confortablement, prenant ses aises, un sourire sur les lèvres. Elle but une gorgée de l'infusion tandis qu'il exposait son point de vue sur ce qu'elle venait de dire...

Elle sourit ironiquement alors que Suladan disait que son sang-mélé ne lui avait pas fait préjudice... Effectivement il est vrai qu'elle ressemblait extrèmement à sa mère bien qu'elle ait hérité de la peau claire de son Père. Si bien qu'on ne lui posait pas de question quand elle chevauchait dan le pays de sa mère, les gens la considérant comme l'une d'entre eux. Cependant dans l'autre sens, lesd Gondoriens étaient étonnés de l'entendre parler la langue commune sans aucun accent, comme si elle était entièrement gondorienne..

Ses yeux s'illuminèrent d'intéreêt alors que le Prince avouait qu'il était lui aussi de sang-mélé... Voilà pourquoi elle avait senti qu'ils n'étaient pas si différents l'un de l'autre. En réalité, ls avaient beaucoup de points communs. Elle fit un signe de tête pour montrer qu'elle avait compris qu'il n'avait pas envie d'en parler.

Elle soupira quand il lui demanda de parler...

"Oh, je ne sais pas vraiment quoi rajouter... Que voulez-vous savoir de moi? Vous savez, je pense que ma vie n'a rien de passionant...^^Alors vous risqueriez de vous ennuyer!"

Reprenant avec plus de sérieux, elle dit:

"Pour ce qui est de mes connaissances sur le Gondor, je pourrais vous dire en temps voulu ce que vous voulez savoir, mais là, voyez-vous, je n'en ai pas très envie... Sauf si vous me le demandez."

Regardant autour d'elle, elle dit avec un grand sourire;

"Et bien, vous êtes bien installé ici! Rien que pour tout ce confort, je me ferais bien passer pour une Princesse quelconque!^^"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyMar 23 Jan 2007 - 23:28

Suladan l'écouta un petit sourire aux lévres et en plus elle etait amusante.

"Tout ce que j'ai ici ,je ne le dois qu'a moi et à mon héritage." répondit il au tac au tac.

"Quand je suis arrivé ici tout était à l'abandon,c'est moi qui est soumis à nouveau ses traîtres lache et fourbes au premier cavalier en armure ils se sont mis à ramper." ajouta t il en serrant inconsciemment les dents

" Je ne dois rien à personne et ici tout le monde me doit tout. "

Oui Suladan était par moment imbu de sa personne mais pourtant ce qu’il disait n’etait pas faux,pour son jeune age il avait accompli un miracle en devant le plus puissant seigneur de Harad.

" Aujourd’hui à l’heure du choix tous viennent me jurer que leur allégeance est totale mais ou étaient ils quand j’ai été banni dans le désert … "

Il parlait beaucoup surtout pour une inconnue,il s’arreta donc la et bu une longue gorgée comme pour soulager ses paroles qui lui avaient tant coûter…

*L’heure de la vengeance est proche…*

Il avait une jeune femme pétillante et charmante avec qui parler alors autant en profiter avant que ses devoirs ne le rattrapent.

" Qui sait si vous montrez que vous etes digne de confiance peut etre que vous pourrez y sejourner comme bon vous semble. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyJeu 25 Jan 2007 - 22:03

Zaïna avait bien sur espèré que le Prince se rende compte que la jeune femme aimait bien faire de l'humour pour rendre les amibiances plus chaleureuses. Cependant elle ne s'attendait pas à ce que Suladan commence à s'égarer sur le sujet... Au départ, elle souriait encore mais au fur et à mesure, elle perdit son sourire, sentant la tension qui s'emparait du Prince.

Ses premières phrases montrèrent bien sur combien le Prince pouvait être très imbu de sa personne parfois, mais cependant, elle ne doutait pas qu'il ait fait cela seul, sentant qu'il n'était pas quelqu'un de faible et qui se laissait facilement battre. Elle ne rajouta rien, considérant que c'était à lui de savoir s'il voulait continuer à en parler ou pas. Et apparemment oui car il se remit à parler...

Lorsqu'elle entendit le mot "banni", la jeune femme haussa un sourcil, se demandant bien pourquoi il avait été ainsi banni dans la désert. Mais comme il s'arrêta net de parler, Zaïna sentit qu'il ne fallait pas qu'elle veuille en savoir plus, du moins pas pour l'instant.

Elle reprit une gorgée de boisson, gardant son regard noir brillant sur le Prince, semblant cherchant en lui les démons qui le hantaient. Elle aurait bien voulu faire quelque chose mais elle se doutait qu'il ne le voudrait pas.

A sa dernière phrase, Zaïna reprit immédiatement un grand sourire, et le regardant avec des yeux pétillants pleins de force, elle dit d'une voix charmeuse:

"Ah oui? Et comment puis-je vous prouver que je suis digne de confiance, Prince?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyJeu 25 Jan 2007 - 22:54

Le jeux du charme et de la provocation..Un jeux trés amusant auquel aimait se livrer Suladan mais qui etait trés glissant.

Il échangea un regard avec elle et un sourire en coin apparu.Tout en réflechissant le jeune prince s'approcha un peu plus de Zaina en restant cependant à une distance convenable.

"Et bien...ma confiance se gagne difficilement,il faut du temps de la patience et surtout une allegeance.Etre sous ma protection n'est pas donné à tout le monde..."

Dit comme cela,le marché pouvait paraitre dur mais n'etait il pas normal de marquer respect et allegeance à celui qui vous protege?

"Il faudra le demontrer par vos actes belle Zaïna .Montrez votre loyauté au pays auquel vous appartenez et sans doute une place de choix pourrait se presenter à vous."

Il etait serieux.Cette jeune femme semblait maline et douée d'un grand caractere,sans aucun doute il pourrait l'accepter comme l'un de ses proches comme il la fait auparavant avec ses fidéles compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyMer 31 Jan 2007 - 17:16

La jeune femme savait qu'elle jouait avec le feu mais c'était tellement naturel chez elle qu'elle ne pouvait s'en empêcher. D'ailleurs il n'était pas le premier à qui elle faisait du charme pour obtenir ce qu'elle voulait. En l'occurance, ce qu'elle voulait maintenant, c'était se faire accepter dans la demeure du Prince...

Elle le sentit se rapprocher d'elle, ce qui eut pour effet de la faire sourire encore plus tandis qu'il reprenait la parole. Toujours bien installée dans les coussins, elle regardait droit dans les yeux l'homme en face de lui alors qu'il lui disait qu'elle devrait être patiente mais surtout lui promettre allégeance... Ce qui n'était pas sans lui déplaire quelque peu, surtout qu'elle avait toujours vêcu pour elle-même sans ne devoir rien à personne et sutout pas à un Prince!

Elle soupira mais resta silencieuse, attendant que son interlocuteur aille jusqu'au bout de sa pensée. Il est vrai que c'était une proposition plutôt alléchante mais qui sait s'il ne se jouait pas d'elle. Cependant en l'observant elle eut comme l'impression qu'il était honnète dans ses paroles...

Prenant un instant de reflexion, elle finit par dire:

"Pour ce qui est de la patience, je pourrais attendre des Lunes que cela ne le dérangerait pas... Mais en revanche, je dois vous avouer que cette notion d'allegeance m'est étrangère et pour le moins peu attirante. D'un autre côté, je serais curieuse de voir la tête que vos Hommes tiraient si jamais vous leur annonciez que j'étais leur égal!^^"

Elle lui fit un grand sourire et recommença sur un ton joyeux:

"C'est pourquoi j'accepte de vous prêter allegeance... Mais je préfère vous prévenir: ne vous étonnez pas si un jour ou l'autre je disparais dans la Nature. Je l'ai déjà fait et je n'hésiterais pas à le refaire!"

Elle rejeta ses cheveux en arrière alors que ses yeux d'ébène brillaient d'une flamme destructrice, emplis de colère et d'envie de combats...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptySam 10 Mar 2007 - 11:19

"J'attends simplement de vous que vous soyez fidèle au combat, loyale dans l'adversité, la parole et l'honneur sont pourtant deux valeurs importantes et inhérentes à notre peuple…"

Suladan la fixa un instant. Pouvait elle être une traîtresse ? Il pensait que non mais devoir la tuer si c’était le cas était une éventualité à avoir en tête si Zaina était une traîtresse, certes pour une fois il ne prendrait pas plaisir à tuer mais il le ferait parce que c’était son devoir de prince et peut être un jour de roi, parce qu’en prenant la succession de son père, il s’était engagé d’une certaines manière a rester seul toute sa vie, car les traîtres peuvent être partout.

"Pour votre départ, prévenez moi en personne, je pense que vous avez le courage de le faire devant moi et j’espère que vous aurez le bon sens de le faire à un moment propice. "

Suladan s'appuya sur l'un de ses bras et se mit à la regarder avec details.Plusieurs questions lui venaient en tete.Comment aveit elle pu devenier la personne qu'elle etait aujourd'hui et qu'est qui avait pu la pousser à venir se presenter ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres EmptyLun 23 Avr 2007 - 19:59

Zaïna regardait avec fougue le Prince, tandis qu'il reprenait la parole une nouvelle fois. Elle bloqua un peu sur les derniers mots de sa phrase et son regard s'ombragea un instant. Leur peuple... Mais ne font-ils pas partie de deux peuples différents?

"Exact. La parole et l'honneur sont des valeurs que j'ai toujours respectées... Cependant il suffit que l'on me trahisse une seule fois pour que je rompt un serment."

Elle se laissa inspecter par le Prince, et la jeune femme sentit qu'il cherchait à savoir si elle était digne de confiance ou pas. Après tout, elle sortait de nulle part, et n'importe qui aurait pu la faire arrêter comme ennemi. Zaïna ne comptait pas le trahir dans l'immédiat, et il lui faudrait une bonne raison pour le faire... Elle pouvait comprendre qu'il ne puisse accorder sa confiance à n'importe qui vu son grade. Lorsqu'il reprit la parole, la jeune femme releva la tête et fixa de ses yeux sombres le Prince, écoutant ce qu'il avait à dire. Elle sourit alors, presque inconsciemment avant de répondre à son tour:

"Ne vous inquiétez pas pour cela, je suis devenu experte en ce genre de choses... Bien que d'ordinaire, je ne prévienne pas, je ferais certainement un effort pour vous, puisque c'est mon honneur qui se jouera."

Son regard toujours sur le prince, elle le fixa un moment avant de le tourner autour d'elle, cherchant à inspecter les alentours de ses yeux aiguisés... N'ayant pas pour habitude de dévoiler sa vie sur un coup de tête, elle préférait attendre que ce soit le Prince lui-même qui lui pose des questions, même si elle n'aimait pas beaucoup parler de sa vie passée. Elle se sentait beaucoup plus libre maintenant et était seule maitre de ses pas, si bien qu'elle n'était jamais revenu voir son Père ou encore la tribu de sa mère. D'ailleurs, il lui sembla étrange de n'avoir jamais vraiment entendu parler de ce Palais et de ce Prince... Mais il faut dire qu'elle ne s'intéressait pas à la politique, préférant les actions d'armes...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




En terres familliéres Empty
MessageSujet: Re: En terres familliéres   En terres familliéres Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
En terres familliéres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse en terres Connues [PV Natsumi]
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Rouergue
» Créatures rares et nommés - Terres Solitaires
» Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: ARCHIVES :: Archives des Terres du Sud-
Sauter vers: